France, Habitation, Urbex

II. Manoir à la Verrière, le prolétariat

Derrière le faste de l’hôtel particulier, ce qui permet son fonctionnement matériel est dérobé aux regards. Au deuxième se trouve l’étage des domestiques composé de chambre et d’un bureau ; on y accède par un escalier de service. Quelques pièces ou chambres, un bureau, il n’y a pas de salle de bain (les douches du personnel sont collectives et au sous-sol). Les moulures en stuc sont remplacées par du papier peint. Un autre escalier de service permet d’accéder aux combles, ils sont étroits, tout le volume de l’étage est dédié à l’impressionnant puits de lumière.

Galerie 3. L’étage des domestiques et les combles

En redescendant, nous visitons les offices dont il reste une cuisinière et quelques éviers, puis le sous-sols spacieux où l’on retrouve les douches du personnel et des restes de l’équipement qui permettait au personnel d’entretenir la maison.

Galerie  4. Sous-sols et jardins

 

Quelque part en France, 2018

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.